La condition de la femme dans lIslam

      

La condition de la femme dans lIslam

   amdouaa 12, 2008 5:47 pm

La condition de la femme dans lIslam.

Dlivrance, amlioration du quotidien et de la situation de lensemble des membres dune communaut, interdisant linjustice et loppression, ordonnant lquit et le respect de son prochain, lIslam donna la femme une place sans quivalent dans aucune autre communaut. Il a reconnu la femme des capacits et des droits inconditionnels, dans toute gestion d'ordre civil, conomique ou personnelle. La femme jouit ainsi de la capacit et du droit d'hriter, de donner, de lguer, de contracter une dette, d'acqurir, de passer un contrat, d'attaquer en justice et d'administrer ses biens. Elle a aussi le droit de choisir librement son mari, de se remarier, aprs avoir divorce ou tre devenue veuve. Ce dernier droit n'a t reconnu la femme occidentale que bien tardivement
Parmi ses droits sur lhomme, on peut citer par exemple: le versement de sa dot lors de son mariage, subvenir tous ses besoins, quand bien mme elle serait la plus riche des personnes, et cohabiter convenablement avec elle comme il est mentionn dans le verset suivant:[Et cohabitez avec elles convenablement] (s.4, v.19). Et le Messager de Dieu r a dit: Le meilleur dentre vous est celui qui est le meilleur avec les femmes. Rapport par Hkim et authentifi par Albny.
Elle nest pas oblige de travailler, cest lhomme qui subvient obligatoirement ses besoins. Si lhomme venait refuser dassouvir ses besoins, alors cela est considr comme un grave pch. Par ailleurs, si celle-ci venait travailler, son argent lui appartiendrait et lhomme naurait aucun droit dessus. Quant la double part reconnue l'homme, dans l'hritage, elle s'explique par les obligations exceptionnelles auxquelles l'homme est astreint, alors que l'exemption de la femme est totale, ses dpenses envers son mari ou ses enfants sont purement volontaires et ceci, quel que soit son degr d'opulence.
De mme, chez les Arabes avant lIslam, elle ntait pas mieux considre quailleurs. Donner naissance une fille tait lpoque, considre comme une calamit, donc pour sen dbarrasser certains enterraient leurs filles vivantes comme il a t critiqu dans le Coran:[Et lorsquon annonce lun deux [la naissance d] une fille son visage sassombrit et une rage profonde [lenvahit]. Il se cache des gens, cause du malheur quon lui a annonc. Doit-il la garder malgr la honte ou lenfouira-t-il dans la terre? Combien est mauvais leur jugement ] (s.16, v.58-59). Elle navait quasiment aucun droit. Lhomme pouvait avoir autant de femmes quil le souhaitait sans forcment devoir subvenir aux besoins de chacune. Prostitutions, vagabondages et harclements taient monnaie courante en Arabie.
LIslam, quant lui, avait rglement certaines coutumes paennes, telle la polygamie, qu'il lgifra. Mais, il tablit pour le polygame des conditions tellement rigoureuses, que le champ de cette pratique se trouva relativement rtrci. En effet, la polygamie doit s'adapter certaines exigences telles que lquit entre les pouses, comme il est mentionn dans le Coran: [Si vous craignez d'tre injustes n'pousez qu'une seule femme ] (S 4, v 3), mais aussi, pouvoir subvenir aux besoins de toutes, etc. En Occident, un homme qui a plusieurs matresses ne devrait-il pas tre considr comme un polygame? Pourquoi reproche-t-on aux musulmans leur polygamie alors que celle-ci est contracte par les liens sacrs du mariage alors quon applaudit lhomme qui change de femmes toutes les semaines?
Le sociologue franais Gustave le Bon (1831-1941) la dailleurs reconnu par ses paroles: Je ne vois pas en quoi la polygamie lgale des Orientaux soit infrieure la polygamie hypocrite des Europens. Alors que je vois trs bien au contraire en quoi elle lui est suprieure. (La civilisation des Arabes. p. 422) Quant la polygamie du Prophte qui a toujours t dcrie en Occident, elle sexplique surtout par des mobiles d'ordre politique, qui ont incit l'Envoy de Dieu ne jamais refuser des offres tribales. Autrement, comment justifier le lien monogame du Prophte avec sa premire femme Khaddja, qui avait alors atteint l'ge de la maturit (40 ans) alors que le Prophte tait encore dans la fleur de lge (25 ans). Il vcut 25 ans avec elle, sans jamais penser prendre une autre femme, elle mourut lage de 65 ans.
Dans la plupart des pays occidentaux, un problme persiste: le divorce? Son taux a atteint les 60%. Quelle est la signification de ce chiffre? Cela sous-entend assurment que la structure sociale en Occident nest pas quilibre et tend dmanteler les liens entre les poux qui rsulte la destruction du mariage. Ce rsultat tait facile prvoir: en Occident, les frquentations mixtes sont libres lexcs, la consommation dalcool est rpandue et le manque de pudeur de certaines femmes contribue ladultre, mais les hommes sont aussi responsables. Cela est une chose aise pour ceux qui ne craignent pas Dieu. Dans tous ces pays, la formule est la suivante: hommes, femmes, alcool, nudit, frquentations libres, ayant pour rsultat la destruction du mariage, des enfants illgitimes et malheureux.
Cest pour toutes ces raisons que lislam interdit les frquentations libres, prne linterdiction de lalcool, et la prservation de la pudeur, ayant pour rsultat la protection du mariage, des enfants lgitimes et heureux. Le sociologue franais Gustave le Bon la galement reconnu par ses paroles:La situation lgale de la femme marie, telle qu'elle est rgle par le Coran et ses commentateurs est bien plus avantageuse que celle de la femme europenne. (G. Le Bon p. 436).
Avec lIslam, la femme retrouva sa dignit, son honneur et son humanit. Elle existe vraiment, tient un rle concret et est indispensable au maintien de la socit. La femme dans Islam est: lumire, pudeur, bon comportement, chastet, puret, beaut Chez elle avec son mari et ses enfants, elle est servie, honore, chrie, respecte, prserve, et aime. Elle a t cre partir de la cte de lhomme, les rendant ainsi insparable, se compltant, et dpendant lun de lautre [Elles sont pour vous un vtement et vous tes pour elles un vtement ] (s.2, v.187). Et le fait quils soient de la mme origine comme la dit le prophte (paix et salut dAllah sur lui):Les femmes sont les consurs de lhomme, augmente ainsi le sentiment dunit et les rapproche par un lien dinterdpendance inaltrable. Rapport par Tirmidhy et authentifi par Albny.
Il doit donc prendre soin delle comme de sa propre personne, car elle est une partie de lui-mme:[Parmi Ses signes Il a cre de vous, pour vous des pouses pour que vous viviez en tranquillit avec elles, et Il a mis entre vous de laffection et de la bont. Il y a en cela des preuves pour des gens qui rflchissent. ](s.30, v.21), et comme le mentionne un hadith: Veuillez du bien aux femmes. Rapport par Boukhry et Mouslim.
Quel que soit sa situation, quelle soit pouse, fille, mre, il a t ordonn lhomme de bien se comporter avec la femme. Faire le contraire est donc une dsobissance et passible dun chtiment divin. Le Prophte (paix et salut dAllah sur lui) a en effet dit: Le croyant qui a la foi la plus parfaite est celui qui a le meilleur comportement. Les meilleurs dentre vous, sont les meilleurs avec leurs femmes Rapport par Hkim et authentifi par Albny. Lhomme mari doit chrir sa femme, bien lui parler, patienter sur ses dfauts, lui apprendre sa religion
Sil divorce, il doit lui verser une pension et la loger dune dure de trois menstrues, avant quelle ne puisse se remarier, comme il est dit dans le Coran:[Et faites que ces femmes habitent o vous habitez, et suivant vos moyens. Et ne cherchez pas leur nuire en les contraignant vivre ltroit. Et si elles sont enceintes, pourvoyez leurs besoins jusqu ce quelles aient accouch. Puis, si elles allaitent [lenfant n] de vous, donnez-leur leurs salaires. Et concertez-vous [ ce sujet] de faon convenable ](s.65, v.6).
Sil a des filles, quil leur apprenne leur religion, les duque comme il se doit, ne les opprime pas, et elles seront pour lui un accs au Paradis comme il est dit dans le hadith suivant: Celui qui a une fille, ne laccable pas, ne la blme pas, ne fait pas de diffrence entre elle et son fils: Allah le fera entrer au Paradis. Il est aussi rapport:Celui qui duque deux filles jusqu ce quelles atteignent lge de la pubert, lui et moi ressusciterons le jour de la rsurrection de cette faon (et il joignit les doigts de sa main.) Rapport par Mouslim.
Sil a une mre, il doit tre meilleur avec elle, car elle la port pendant neuf mois. Elle a sacrifi son temps et sa vie pour soccuper de lui. Il est dit dans le Coran: [ Et Nous avons enjoint lhomme de la bont envers son pre et sa mre: sa mre la pniblement port et en a pniblement accouch; et sa gestation et son sevrage durent trente mois ] (s.46, v.15). Il est aussi dit : [Et ton Seigneur a dcrt: Nadorez que Lui, et [marquez] de la bont envers le pre et la mre ] (s.17, v.23).
Et si cette femme est une trangre, il doit aussi bien se comporter avec elle. Laider fait partie de lIslam et tre injuste envers elle est un grand pch, comme le Prophte (paix et salut dAllah sur lui) a dit:Ô seigneur! Je mettrai dans la gne ceux qui sen prennent aux droits des deux faibles: lorphelin et la femme. Rapport par Nass et Ibn mjah et considr comme bon par Albny.
La femme est un pilier dans la socit dont le bon fonctionnement dpend delle. Si elle dvie, cest toute la communaut qui en paiera le prix comme cela se passe de nos jours. Alors que dans lIslam, ds les premires dcades de l're hgirienne, la femme put s'imposer par sa large et efficace participation ct de l'homme, dans la vie culturelle et sociale de la communaut musulmane. Aicha (pouse du Prophte et fille du ler Calife) avait une profonde rudition, qui moins de 20 ans, fit d'elle une des plus brillantes figures de l'poque. Les grands compagnons du Prophte venaient la consulter sur les questions juridiques, historiques, littraires et mme mdicales. Elle fait dailleurs partie de ceux qui rapportrent le plus de hadiths (actes et paroles du prophte).
Le prophte r encouragea lenseignement des femmes, en disant: Rechercher la science est une obligation pour tout musulman. Rapport par Ibn Mjah et authentifi par Albny. Cela concerne aussi bien lhomme que la femme. Une femme vint voir le prophte r et lui dit: Ô messager de Dieu! Les hommes se sont empars de toutes tes paroles, consacre-nous donc un moment pour que lon puisse te rencontrer et nous enseigner ce quAllah ta appris. Le prophte r dit: Runissez-vous ce jour-l et ce jour-ci. Ce quelles firent aussitt; durant ces jours, le prophte r leur enseignait ce quAllah lui apprenait.Rapport par Mouslim.
Dsormais, le champ d'action culturel de la femme s'largit de plus en plus. Ibn Hajar, un des clbres imams de l'Islam, sera form avec cinquante de ses condisciples l'cole d'Acha Al-Hambalia ainsi qu' celle de Zeineb, auteur des traits en droit et en Hadith. Dans ses oeuvres biographiques, Ibn Hajar cite plus de quinze cents femmes parmi lesquelles figurent des juristes et des savantes.
Auprs dAllah, la femme nest aucunement infrieure lhomme dans ses droits. Chacun dispose dun rle appropri avec des droits et des devoirs. Une personne nest suprieure une autre que par sa pit et non par son origine ou sa richesse, comme il est dit dans le Coran:[Certes, le plus noble dentre vous, auprs dAllah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur.](s.49, v.13). Le messager de Dieu r dit galement: Ô vous les gens! Votre Seigneur est unique et votre pre est unique; vous descendez tous dAdam et Adam provient de la terre. Assurment, le plus noble dentre vous auprs dAllah, est le plus pieux et larabe na pas plus de mrite que le non arabe sauf sil se distingue par la pit. Authentifi par Albny dans A-targhb wa A-tarhb
En somme, on peut se rendre compte que la femme nest pas opprime en Islam. Et ceux qui prtendent le contraire sont, ou des adversaires de la religion, moyennant la ruse et le mensonge pour en loigner les gens ; ou alors, ce sont des ignorants, qui suivent aveuglment et croient tout ce qui se dit, sans prendre la peine de vrifier ces informations. Par ailleurs, alors que lIslam nous inculque le bon comportement avec les femmes, certains musulmans nagissent pas comme il convient. Bien que lIslam dsavoue leurs attitudes, leurs comportements contribuent malheureusement souiller cette religion, faire fuir les gens et crer par la mme occasion des amalgames. Le Prophte r est la meilleure des cratures et un exemple pour tous. Il avait un comportement ingalable avec ses femmes: il tait doux et clment envers elles, demandait leur avis, les aidait dans les tches mnagres, plaisantait avec elles, ne levait pas la voix sur elles et ne les frappait pas Il est un modle pour tous:[En effet, vous avez dans le Messager dAllah un excellent modle [ suivre] ] (s.33, v.21). Il nous incombe donc de le suivre.
Il ny a quun Islam. Son enseignement se fait travers le Coran et la Sunna (tradition prophtique) et non pas par les gens. Sinon il y aurait autant dislams quil y a dindividus. Car chacun comprendrait lIslam sa manire. En connaissant vritablement ce quest lIslam, on connatra alors les musulmans dans le vrai sens du terme, et on vitera ainsi les amalgames et les prjugs.
.
avatar
amdouaa



: 46
:
: 12/03/2008

    

: La condition de la femme dans lIslam

   amdouaa 12, 2008 5:48 pm

La femme est une perle prcieuse, il faut donc quelle se protge. Cest un trsor la valeur inestimable, il faut donc quelle se mette labri des machiavliques intentions. Cest pour cette noble raison qui lui a t demande de se voiler. Son voile nest autre que sa dignit.
Dieu dit : [Ô Prophte ! Dis tes pouses, tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et viteront dtre offenses. Allah est Celui qui pardonne et Il est le trs Misricordieux] (s.33 v.59). Le voile permet la femme de se protger des turpitudes, dtre respecte et de prserver ainsi son honneur et sa pudeur.
De mme, Dieu dit : [Restez dans vos foyers ; et ne vous exhibez pas la manire des femmes davant lIslam] (s.33 v.33). Dieu a conseill aux femmes du Prophte de rester chez elles, et cela est valable pour toutes les autres femmes. Mais cela ne signifie pas quelles doivent tre emprisonnes chez elle longueur de journe. Dans toute chose il y a un juste milieu. En effet, le prophte r nenfermait pas la femme la maison, comme ils prtendent ! Au contraire, il lui a permis de sortir lorsquelle avait des choses faire, mais aussi pour rendre visite ses proches et ses amis, pour rendre visite au malade, etc. Il lui a permis galement daller la mosque, en disant : Nempchez pas les femmes daller aux mosques. Rapport par Ahmad et Abo Dawod et authentifi par Albny.
De plus, le prophte r aimait la compagnie de sa femme lors des invitations et les refusait si jamais linviteur nadmettait pas sa femme avec lui. Daprs Anas t, qui raconte que le prophte r avait un voisin persan connu pour ses mets dlicieux. Ce voisin prpara un plat pour le prophte r et le convia sa table. Le prophte r lui dit : Et mon pouse ? (En parlant de son pouse Acha quAllah lagre) Il rpondit : Non (je ne linvite pas) Le prophte r rtorqua : Je refuse donc. Le voisin ritra son invitation et le prophte r lui redemanda : Et mon pouse ? Il rpondit : Non (je ne linvite pas). Le prophte r rtorqua de nouveau : Je refuse donc. Le voisin ritra une nouvelle fois son invitation et le prophte r lui redemanda : Et mon pouse ? Lhomme, aprs trois demandes conscutives dit : Je suis daccord. Le prophte r et Acha se levrent et se suivirent mutuellement jusqu atteindre la maison de linviteur. Rapport par Mouslim.
La vritable dfinition de la femme, de la libert, et du respect se trouve dans lIslam. La femme ne sera reconnue comme femme que si elle suit ce qui lui aura t demand. Dans ce cas, elle gagnera le respect ici-bas et le Paradis dans lau-del. Le Prophte a dit cet effet : Si la femme prie ses cinq (prires), jene son mois (ramadan), prserve sa chastet, coute son mari : elle entrera au Paradis par la porte quelle souhaite. Rapport par Ibn Hibbne et authentifi par Albny.
Berne par une idologie qui prtend manciper la femme, mais en ralit la dvalorise. Les personnes derrire cela targuent quils ont libr la femme, mais en lanimalisant ou en linstrumentalisant. Elle est victime dune socit insidieuse, mais (curieusement) sans sen rendre compte. LIslam lui a donn sa vritable valeur, une position de respect et des droits sans quivalent.
Se comporter avec la femme, comme lOccident veut, reviendrait rpandre le chaos et limmoralit qui seraient leur tour banaliss sur terre comme le montre dj lactualit. Se comporter avec la femme comme le veut lIslam, donc comme Dieu le veut, Crateur, Lgislateur de lois sages ; aura pour consquence logique lharmonie de la socit, la srnit et le bonheur
avatar
amdouaa



: 46
:
: 12/03/2008

    

: La condition de la femme dans lIslam

   wafaa 16, 2008 8:00 pm

mashAllah okhti
baraka Allaho fiki
avatar
wafaa



: 48
:
:
: 13/03/2008

    

: La condition de la femme dans lIslam

    16, 2008 11:42 pm

baraka alla fik

_________________

avatar



: 124
:
:
: 09/03/2008

http://hodamuslim.discutforum.com

    

: La condition de la femme dans lIslam

   amdouaa 18, 2008 10:01 pm

wa alikoum al salam wrahmato allahi wa barakatoho
wa fikoukoum baraka Allah
avatar
amdouaa



: 46
:
: 12/03/2008

    

      

- 

 
: