la description de la prire du prophte

      

la description de la prire du prophte

   wafaa 16, 2008 7:19 pm

S La Description G
de la
Prire du Prophte

Son minence le cheikh
cAbdul-cAzz Ibn cAbdullh Ibn Bz
QuAllah lui fasse misricorde

Au nom dAllah,
Linfiniment Misricordieux, le trs Misricordieux

La description de la prire


Louange Allah et que la prire et le salut soient sur le serviteur et le Messager dAllah, Muhammad, sa famille et ses Compagnons.



Jadresse ces quelques paroles tout musulman et musulmane pour expliquer comment le Prophte r accomplissait la prire, afin quils fournissent des efforts pour se conformer aux actes du Prophte, [mettant ainsi en pratique] sa parole, aprs en avoir pris connaissance :

) (
Priez comme vous mavez vu le faire.


Il faut dabord faire les ablutions avec le plus grand soin, cest--dire comme Allah Y la prescrit dans Sa parole :

) (
Ô vous qui avez cru ! Quand vous vous levez pour la prire, lavez-vous le visage et les mains jusquaux coudes, passez-vous les mains sur la tte et [lavez-vous] les pieds jusquaux chevilles.

Et selon la parole du Prophte r :

) (
La prire sans ablutions et laumne provenant dun escroc ne sont pas acceptes.


La personne qui veut prier se dirige, o quelle se trouve, en direction de la Qiblah (cest--dire la Mecque ou Al-Kacabah) et lui fait face de tout son corps, en ayant lintention dans son cur de faire la prire, quelle soit obligatoire ou surrogatoire. Elle ne doit pas prononcer lintention, ceci nest pas permis ; cest une innovation (Bidcah) car le Prophte r ne la jamais fait, ni ses Compagnons quAllah les agre.
Il est recommand de mettre un objet devant soi, en direction duquel on prie, (pour empcher les gens de passer), que lon prside la prire ou que lon prie seul, en application de lordre du Prophte r.

3- On prononce la premire formule de grandeur de son Seigneur (Takbr) qui est le Takbratu-l-Ihrm :
( )
(Allhu Akbar)

Allah est le Plus Grand , en fixant le regard vers lendroit de la prosternation.

4- On lve les deux mains, au moment du Takbr, parfois au niveau des paules, parfois au niveau des oreilles.

5- On place les mains sur la poitrine, en posant la main droite sur la main gauche, le poignet et lavant-bras, tel que cest mentionn dans un hadith rapport par Wil Ibn Hujr, et Qubaysah Ibn Hulub At-Ty selon son pre quAllah les agre.

6- Prononcer linvocation douverture fait partie de la tradition du Prophte (Sunnah) :

( ,
, )

Ô Allah ! Eloigne de moi mes pchs comme tu as loign lorient de loccident. Ô Allah ! Purifie-moi de mes pchs comme on nettoie le vtement blanc de sa salet. Ô Allah ! Purifie-moi de mes pchs avec leau, la neige et la grle.

Si on veut, on peut dire la place :

( )
Gloire et puret Toi, Allah, et Toi la louange. Que ton Nom soit bni et Ta Majest soit leve, et il ny a pas dautre divinit [digne dadoration] en dehors de Toi.
(Subhnak Allhumma wa Bihamdika wa Tabraka-Smuka, wa Tacla Jadduka wa l Ilha Ghayruk)

Il est confirm que le Prophte r a prononces ces deux formules. Si on souhaite prononcer dautres invocations rapportes de manire sre du Prophte r, il ny pas de mal. Et si on prononce de temps en temps celle-ci et de temps en temps, celle-l, cest prfrable, car cest se conformer encore plus aux actes du Prophte.
Puis, on dit :

( )
Je me mets sous la protection dAllah contre Satan le lapid. Au Nom dAllah le Tout Misricordieux, le Trs Misricordieux.

(Acdhu billhi minash-Shaytn ir-Rajm, Bismillah ir-Rahmn ir-Rahm.)

Ensuite, on rcite la sourate Al-Ftihah (Le Prologue) selon la parole du Prophte r :

( )
Pas de prire pour celui qui ne rcite pas le premier chapitre du Coran [c.--d. Al-Ftihah].

Puis, on dit, aprs cette rcitation : () (Âmn) voix haute dans les prires voix haute, et voix basse, dans les prires voix basse.
On rcite ensuite (une sourate ou un passage) du Coran. Il est prfrable que lon rcite, dans les prires du Zhuhr, de lAsr, et de lIsh, les sourates moyennes, dans le Fajr, les sourates les plus longues, et dans le Maghrib, les plus courtes. Mais, parfois au cours de cette dernire prire, on peut rciter des sourates longues ou moyennes, comme la fait le Prophte r. Il est religieusement correct que la prire de lAsr soit plus courte que celle du Zhuhr.

7- On sincline ensuite en prononant le Takbr (Allhu Akbar), tout en levant les mains au niveau des paules ou des oreilles. [Une fois inclin,] Il faut que la tte soit dans le prolongement du dos, les mains sur les genoux, les doigts carts ; on marque un temps darrt en disant :

( )
Gloire et puret mon Seigneur le Trs Grand.
(Subhna Rabbiy-al-cAzhm)

Il est prfrable de rpter cette formule trois fois ou plus.
Il est recommand dajouter ceci :

( )
Gloire et puret Toi, Allah, notre Seigneur, et Toi la louange. Ô Allah, pardonne-moi.

(Subhnak Allhumma Rabban wa Bihamdika AIlhumma Ghfirl)


8- Puis, on se redresse de linclinaison, et on lve les mains au niveau des paules ou des oreilles, en disant :

( )
QuAllah exauce celui qui La lou. (Samic-Allhu liman Hamidah) que la personne mne la prire (en groupe), ou bien quelle prie derrire un imam.

Aprs stre redress, on dit :
( , .. )
Notre Seigneur, Toi la louange, une louange abondante, pure et bnie, qui remplit les cieux et la terre et ce quil y a entre les deux, et qui remplit tout ce que Tu voudras au-del de cela...

(Rabban wa lakal-Hamd Hamdan Kathran Tayyiban Mubrakan fh, Milus-Samwt wa Milul-Ardh wa Milu m baynahum wa Milu m Shita min Shayin bacd)

Cest bien si lon rajoute aprs cela :

) (
Tu es Digne dloges et de grandeur, cest la parole la plus vridique que le serviteur puisse dire et nous sommes tous Tes serviteurs. Nul ne peut retenir ce que Tu as donn et nul ne peut donner ce que Tu as retenu. Le fortun ne trouve dans sa fortune aucune protection contre Toi , car il est prouv dans certains hadiths authentiques que le Prophte r la dit.

Par contre, si lon prie derrire limam, on dit en se relevant [de linclinaison] :
) (
(Rabban wa lakal-Hamd)
avatar
wafaa



: 48
:
:
: 13/03/2008

    

: la description de la prire du prophte

   wafaa 16, 2008 7:21 pm

[[b]color=violet] puis, tout ce qui a t mentionn ci-dessus.

Il est recommand que limam et la per­sonne qui prie derrire lui placent [ nouveau] les mains sur la poitrine, comme ils lont fait en position debout, avant linclination, selon la pratique du Prophte r confirme dans le hadith de Wil ibn Hujr et Sahl ibn Sacd - quAllah les agre.

9- Puis, on se prosterne en prononant le Takbr, en posant les genoux au sol avant les mains, si on y arrive ; mais si cela pose problme, on peut poser les mains avant les genoux. Les doigts des mains et des pieds sont dirigs vers la Qiblah ; les doigts des mains sont joints entre eux. On repose sur les sept membres suivants : le front et le nez, les (deux) mains, les (deux) genoux, la plante des (deux) pieds les orteils replis. On dit alors :

( )
(Subhna Rabbiy-al-Acl)

Gloire et puret mon Seigneur le Trs Haut trois fois ou plus.
Il est recom­mand de dire aprs cela galement :

) (
Gloire et puret Toi, Allah, notre Seigneur, et Toi la louange. Ô Allah, pardonne-moi.

(Subhnak Allhumma Rabban wa Bihamdika AIlhumma Ghfirl)

On sefforce de faire le plus dinvo­cations possible, car le Prophte r a dit :

) (
Dans linclinaison, proclamez la grandeur du Seigneur ; quant la prosternation, faites dans cette posture beaucoup dinvocations, car elles sont plus mme dtre acceptes par Allah. Et il a dit aussi :

) (
La position dans laquelle le serviteur se trouve le plus proche de son Seigneur est lorsquil est prostern. Faites donc le plus dinvo­cations possible [dans cette posture].

On demande Allah, le bien de ce bas-monde et de lau-del, pour soi-mme et les autres musulmans, que la prire que lon accomplit soit une prire obligatoire ou sur­rogatoire. On carte les coudes de ses ctes, le ventre de ses cuisses, et les cuisses de ses mollets. On lve les avant-bras au-dessus du sol, selon la parole du Prophte r :

) (
Et restez en prosternation sans bouger, et nallongez pas vos avant-bras comme le fait le chien.


10- On relve ensuite la tte en pro­nonant le Takbr, on tend son pied gauche sur le sol (sous soi) de manire sasseoir dessus, [la jambe droite replie], le pied droit relev, et on pose les mains sur les cuisses et les genoux. On dit alors :

) (
Seigneur, pardonne-moi, Seigneur, pardonne-moi, Seigneur, pardonne-moi. Ô Seigneur, pardonne-moi, accorde-moi Ta mis­ricorde ; accorde-moi ma subsistance et le salut, guide-moi et panse mes blessures.

(Rabbi Ghfirl, Rabbi Ghfirl, Rabbi Ghfirl, Allhumma Ghfirl wa-Rhamn, wa-Rzuqn wa cÂfin wa-Hdin wa-Jburn.)

On marque une pause de manire ce que toutes les vertbres reprennent leur place, comme on la fait en se relevant de lincli­naison, car le Prophte marquait une longue pause, aprs linclination et entre les deux proster­nations.

11- On se prosterne ensuite pour la deuxime fois en prononant le Takbr, et on fait la mme chose que ce que lon a fait la premire fois.

12- On relve la tte en prononant le Takbr, et on sassied comme on la fait entre les deux proster­nations, mais un moment trs court. Cette courte pause sappelle la position du repos (Jalsatu-l-Istirhah) et il est recommand de la faire, selon lavis le plus correct des savants. Si on ne la fait pas, il ny pas de mal. On ne prononce dans cette posture aucune formule de rappel, ni dinvocation.

On se lve ensuite pour la deuxime unit de prire (Rakcah), en sappuyant sur ses genoux, et si cela cause une difficult, on peut sappuyer avec ses mains sur le sol. On lit la sourate Al-Ftihah et (une sourate ou un passage) du Coran, aprs cela, comme on la fait dans la premire Rakcah ; ensuite, on procde de la mme manire que dans la premire Rakcah.



[Remarque]

Il nest pas autoris celui qui prie derrire limam de le prcder, car le Prophte a mis en garde sa commu­naut contre cela. De mme, il est dtestable de faire les mouvements en mme temps que lui ; la tradition du Prophte (As-Sunnah) veut que celui qui prie derrire limam fasse les mouvements aprs lui, sans tarder, juste aprs quil ait termin de prononcer [le Takbr], selon la parole du Prophte r :
) . (

Limam a t dsign pour tre suivi ; donc ne le prcdez pas, et ne tardez pas suivre ses mouvements. Sil dit Allhu Akbar , dites Allhu Akbar (aprs lui) ; sil sincline, inclinez-vous (aprs lui) ; sil dit Allah a entendu celui qui La louang , dites Ô Seigneur, Toi la louange ; et lorsquil se prosterne, prosternez-vous (aprs lui).


13- Si la prire comporte deux units de prire, comme le Fajr, la prire du Vendredi ou de lAd, on sassied aprs avoir relev la tte de la deuxime prosternation, le pied droit relev, en tendant le pied gauche sur le sol (sous soi). On pose la main droite sur la cuisse droite, en serrant le poing sauf lindex que lon pointe vers lavant, lorsque lon mentionne le nom dAllah, dans la formule du Tawhd et les invocations. On peut aussi garder lannu­laire et lauriculaire de la main droite plis, former une boucle avec le pouce et le majeur et pointer son index vers lavant. Ces deux manires ont t rapportes, et le mieux est de faire parfois ceci, parfois cela. La main gauche est pose sur la cuisse et le genou gauches.

On lit alors la formule de lattestation (at-Tachahhud) :

) (

Les salutations sont pour Allah, ainsi que les prires et les bonnes uvres. Que le salut soit sur toi, Prophte, ainsi que la misricorde dAllah et Ses bndictions. Que le salut soit sur nous et sur les serviteurs vertueux dAllah. Jatteste quil ny pas de divinit [digne dadoration] en dehors dAllah, et jatteste que Muhammad est Son serviteur et Son messager.

(At-Tahiyytu Lilhi was-Salwtu wat-Tayyibtu, as-Salmu calayka Ayyuhan-Nabiyyu wa Rahmatu-Llhi wa Baraktuhu, as-Salmu cAlayna wa cal-cIbdillh is-Slihna, Ash-hadu an l Ilha Illallhu wa ash-Hadu anna Muhammadan cAbduhu wa Rassluh.)

Puis, on dit :
) (
Ô Seigneur, prie sur Muhammad et sur la famille de Muhammad comme Tu as pri sur Ibrhm et sur la famille dIbrhm, Tu es certes Digne de louange et de glorification. Ô Seigneur, accorde Tes bndictions Muhammad et la famille de Muhammad comme Tu as accord Tes bndictions Ibrhm et la famille dIbrhm, Tu es certes Digne de louange et de glorifi­cation.

(Allhumma Salli cala Muhammadin wa cala Âli Muhammadin, kama Sallayta cala Ibrhma wa cala Âli Ibrhma, Innaka Hamdun Majd. wa Brik cala Muhammadin wa cala Âli Muhammadin, kama Brakta cala Ibrhma wa cala Âli Ibrhma, Innaka Hamdun Majd.)
[/b[/color]]
avatar
wafaa



: 48
:
:
: 13/03/2008

    

: la description de la prire du prophte

   wafaa 16, 2008 7:28 pm

Ensuite, on invoque Allah contre quatre choses :

) (
Ô Seigneur, je cherche refuge auprs de Toi contre le chtiment de lenfer, le chtiment de la tombe, lpreuve de la vie et de la mort et lpreuve du Faux Messie.
(Allhumma inn Acdhu Bika min cAdhbi Jahannami wa min cAdhb il-Qabri wa min Fitnat il-Mahy wal-Mamt, wa min Fitnat il-Massh id-Dajjl.)

On demande ensuite Allah ce que lon veut comme bienfait ici-bas ou dans lau-del ; cest bien de faire des invocations en faveur de ses parents, ou dautres musulmans. Ceci se fait, aussi bien dans une prire obligatoire que surrogatoire, car la parole du Prophte r, dans le hadith rapport par Ibn Mascd dcrivant ce que faisait le Prophte dans le Tachahhud, est gnrale :

) (
Ensuite, quil choisisse parmi les invocations ce qui lui plat, et quil invoque.

Dans une autre version :

) (
Ensuite, quil demande ce quil veut et cela englobe tout ce qui peut tre bnfique au serviteur ici-bas et dans lau-del.

Puis, on salue [en tournant la tte] vers la droite et vers la gauche, en disant :

( .. )

Que le salut et la misricorde dAllah soient sur vous Que le salut et la misricorde dAllah soient sur vous.

(As-Salmu cAlaykum wa Rahmatullh, as-Salmu cAlaykum wa Rahmatullh)



14- Si la prire comporte trois units de prire, comme le Maghrib, ou quatre, comme le Zhuhr, lAsr, ou lIsh, on rcite le Tachahhud mentionn prcdemment, la prire sur le Prophte, puis on se lve en sappuyant sur ses genoux ; [une fois debout,] on lve les mains hauteur des paules en disant :

) (
Allah est le Plus Grand.
(Allhu Akbar)

On met les mains sur la poitrine, comme dcrit prcdemment, et on lit la sourate Al-Ftihah seulement. Il ny a pas de mal, au cours de la prire du Zhuhr, rciter de temps en temps, en plus de la Ftihah, dans la troisime et la quatrime Rakcah, un passage du Coran, selon le hadith authentique rapport par Ab Sacd quAllah lagre.

Puis, on rcite le Tachahhud aprs la troisime Rakcah du Maghrib, ou aprs la quatrime, pour le Zhuhr, lAsr, ou lIsh ; on rcite aussi la prire sur le Prophte r, on cherche refuge auprs dAllah contre le chtiment de lenfer, le chtiment de la tombe, lpreuve de la vie et de la mort, et lpreuve du Faux Messie ; et enfin, on fait beaucoup dinvocations.

Parmi les invocations permises ce moment-l, on peut citer :

) (
Seigneur ! Accorde-nous belle part ici-bas, et belle part aussi dans lau-del, et protge-nous du chtiment du Feu !

(Rabban Âtina fid-Duniya Hassanatan wa fil-Âkhirati Hassanatan wa Qin Adhaban-Nr)

comme la rapport Anas quAllah lagre qui a dit :

) (
Linvocation que le Prophte r rcitait le plus est : Ô Seigneur, accorde-nous un bienfait ici-bas, et un bienfait dans lau-del, et protge-nous du chtiment de lenfer.

Puis, on sassied comme on la dcrit pour la prire de deux Rakcah, sauf que lon passe sa jambe gauche sous la jambe droite, on sassied sur le sol, le pied droit relev, comme le confirme le hadith dAb Humayd.

Puis, on salue [en tournant la tte] vers la droite et vers la gauche, en disant :

( .. )
Que le salut et la misricorde dAllah soient sur vous Que le salut et la misricorde dAllah soient sur vous.

(As-Salmu cAlaykum wa Rahmatullh, as-Salmu cAlaykum wa Rahmatullh)








Les invocations aprs la prire

On prononce la formule de demande de pardon trois fois :
) (

Je demande pardon Allah. Puis, on dit :

) . . . . (

(Allhumma Antas-Salm wa Minkas-Salm Tabrakta Y Dhl-Jall wal-Ikrm. L Ilha Ill-Allh Wahdahu l Sharka Lah. Lahul-Mulk wa Lahul-Hamd wa Huwa cal Kulli Shayin Qadr. Allhumma l Mnica lim Actayt wa l Muctiya lim Manact wa l yanfacu dhl-Jaddi Minkal-Jadd. L Huwla wa l Quwwata ill billh. L Ilha ill-Allh wa l Nacbudu ill Iyyh. Lahu Nicmatu wa Lahul-Fadhlu wa lahu-Thanul-Hassan. L Ilha ill-Allhu Mukhlisna lahu-Dn wa law Karihal-Kfirn)

Ô Seigneur ! Tu es la Paix et la paix vient de Toi. Bni sois-Tu, Digne de glorification et de magnificence. Il ny a pas dautre divinit [digne dadoration] quAllah, Unique, sans associ. A Lui la royaut, Lui la louange et Il est Capable de toute chose. Ô Seigneur ! Nul ne peut retenir ce que Tu as donn et nul ne peut donner ce que Tu as retenu. Le fortun ne trouve dans sa fortune aucune protection efficace contre Toi. Il ny a de puissance ni de force quen Allah. Nulle divinit [digne dadoration] sauf Allah et nous nadorons que Lui, la grce et la gnrosit sont Lui. Cest Lui que vont les belles formules de louange. Nulle divinit [digne dadoration] sauf Allah. Nous Lui vouons un culte exclusif en dpit de la haine des mcrants.

Puis, on prononce trente-trois fois chacune des formules suivantes :
) (
(Subhn-Allh wal-Hamdulilh wal-Allhu Akbar)

Pour complter cent, on dit :

) (

(L Ilha Ill-Allh Wahdahu l Sharka Lah. Lahul-Mulk wa Lahul-Hamd wa Huwa cal Kulli Shayin Qadr)

On rcite, aprs chaque prire :

le verset du Repose-Pied (Âyatu-l-Kursy).
la sourate Al-Ikhls (le Monothisme Pur) : ( )
la sourate Al-Falaq (lAube Naissante) :
( )
la sourate An-Nss (les Hommes):
( )

Il est recommand de les lire trois fois chacune, aprs les prires du Fajr et du Maghrib, selon le hadith authentique rapport du Prophte r. Il est galement recommand aprs ces deux prires, en plus des invocations cites ci-dessus, de rciter dix fois la formule :

) (

Il ny a pas dautre divinit [digne dadoration] quAllah, Unique, sans associ. A Lui la royaut, Lui la louange, Il donne la vie, Il donne la mort et Il est Capable de toute chose.

(L Ilha Ill-Allh Wahdahu l Sharka Lah. Lahul-Mulk wa Lahul-Hamd Yuhy wa Yumt wa Huwa cal Kulli Shayin Qadr)

Si la personne qui prie est limam, il se tourne vers les gens et leur fait face aprs avoir rcit trois fois la formule de demande de pardon, et la formule :

) (
Ô Seigneur ! Tu es la Paix et la paix vient de Toi. Bni sois-Tu, Digne de glorification et de magnificence.

(Allhumma Antas-Salm wa Minkas-Salm Tabrakta Y Dhl-Jall wal-Ikrm.)

Puis, il rcite les invocations mentionnes ci-dessus, comme le prouvent de nombreux hadiths du Prophte r. Parmi ces hadiths, on trouve le hadith de cÂishah, rapport par Muslim ; toutes ces invocations font partie de la Sunnah et ne sont pas obligatoires.
avatar
wafaa



: 48
:
:
: 13/03/2008

    

: la description de la prire du prophte

   wafaa 16, 2008 7:29 pm

Les prires surrogatoires


Il est recommand chaque musulman et musulmane de prier :
quatre Rakct (surrogatoires) avant la prire du Zhuhr, et deux, aprs ;
deux, aprs le Maghrib ;
deux, aprs lIsh ;
deux, avant le Fajr.

Le nombre total de ces Rakct fait douze ; ces prires sappellent les prires continuelles (Rawtib) car le Prophte ne les dlaissait jamais, lorsquil ntait pas en voyage.

Par contre, lorsquil tait en voyage, il dlaissait celles-ci sauf les deux Rakct avant le Fajr, et la prire du Witr ; il ne les dlaissait ni en voyage, ni lorsquil tait chez lui. Et nous avons certes dans la personne du Prophte r, le meilleur exemple, selon la parole dAllah Y :

) (
En effet, vous avez dans le Messager dAllah un excellent modle [ suivre]

et la parole de Son Prophte r :

) (
Priez comme vous mavez vu le faire.

Il est prfrable de prier ces prires Rawtib et le Witr, la maison, mais, si on les prie la mosque, il ny pas de mal, selon la parole du Prophte r :

) (
La meilleure prire est celle prie la maison, sauf la prire obligatoire [qui doit se faire la mosque].

Le fait de se tenir ces prires surrogatoires est une des causes qui permet dentrer au paradis, comme le dit Umm Habbah, dans un hadith rapport dans Sahh Muslim : Jai entendu le Prophte r dire :

) (
Tout musulman qui prie volontairement chaque jour douze Rakct surrogatoires, en dehors des prires obligatoires, Allah lui construit une demeure au paradis. Limam At-Tirmidh a donn de ce hadith lexplication que nous avons mentionne ci-dessus.

Cest bien aussi de prier quatre Rakct avant la prire de lAsr ; deux, avant le Maghrib et deux, avant lIsh, selon la parole du Prophte r :

) (
Allah a accord Sa misricorde une personne qui a pri quatre Rakct avant la prire de lAsr.

et la parole du Prophte r :

) (

Il y a une prire entre chaque appel, il y a une prire entre chaque appel Puis, la troisime fois, il a dit : Pour celui qui veut.

Et cest Allah Qui facilite toute chose Voil ce qua dict [lhumble serviteur] qui a besoin [de la misricorde] de Son Seigneur, cAbdul-cAzz ibn cAbdullh Ibn Bz quAllah lui pardonne et lui fasse misricorde, ainsi qu ses parents et tous les musulmans.

Et que la prire et le salut dAllah soient sur notre Prophte Muhammad, sa famille, tous ses Compagnons et tous ceux qui le suivent de la meilleure manire jusquau jour de la Rsurrection.
avatar
wafaa



: 48
:
:
: 13/03/2008

    

      

- 

 
: