Alliance et Dsaveu en Islam

      

Alliance et Dsaveu en Islam

   nour ala darb 19, 2008 2:21 am

Au nom dAllah le Clment le Misricordieux


Alliance et Dsaveu en Islam
Sheykh Slih ibn Fawzn El Fawzn


Traduction : Abu Talha Said El Djazairi

Rvision : Abu Ahmed



INTRODUCTION
Louange Allah et que la bndiction et la paix dAllah soient sur notre Prophte Muhammad, sa famille, ses compagnons et quiconque suit sa bonne voie.
Aprs lamour dAllah et de Son messager, il est ncessaire daimer les lus dAllah et de considrer les ennemis dAllah comme des adversaires part entire.
Ainsi, parmi les fondements du credo islamique, on trouve le fait que le musulman y adhrant doit sallier aux adeptes de cette croyance et prendre comme ennemis les adversaires de ce credo. Il aime donc les adeptes du Monothisme (Tawhd), du culte exclusif et sincre dAllah, et sallie eux. Quant aux polythistes, il les dteste et les considre comme ennemis. Ce comportement fait partie de la religion dIbrhm et de ses condisciples, quAllah nous a ordonn de prendre comme exemple. En effet, Allah Exalt et Glorifi soit Il a dit : Certes, vous avez eu un bel exemple [ suivre] en Abraham et en ceux qui taient avec lui, quand ils dirent leur peuple : "Nous vous dsavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d'Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l'inimiti et la haine sont jamais dclares jusqu' ce que vous croyiez en Allah, seul" Exception faite de la parole dAbraham son pre : Jimplorerais le pardon dAllah en ta faveur, bien que je ne puisse rien pour toi auprs dAllah. Ô Seigneur ! Cest en Toi que nous plaons notre confiance et sest vers Toi que nous nous repentons. Vers Toi est le devenir. .
De surcrot, ce comportement fait partie de la religion de Muhammad (e). Allah le Trs Haut a dit : Ô vous les croyants ! Ne prenez pas pour allis les Juifs et les Chrtiens; ils sont allis les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour allis, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. .
Ce dernier verset concerne particulirement linterdiction de sallier aux Gens du Livre. Quant linterdiction de sallier aux mcrants en gnral, Allah a dit : Ô vous qui avez cru ! Ne prenez pas pour allis Mon ennemi et le vtre
Allah a dailleurs interdit au croyant de sallier aux mcrants, mme si ces derniers sont ses plus proches parents. Allah le Trs Haut a dit : Ô vous les croyants ! Ne prenez pas pour allis, vos pres et vos frres s'ils prfrent lincroyance la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour allis... ceux-l sont les injustes.
Allah le Trs Haut a aussi dit : Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent Allah et Son Messager, fussent-ils leur pres, leur fils, leurs frres ou les gens de leur tribu
Mais hlas, beaucoup de gens sont ignorants de ce principe fondamental, tel point que jai entendu dans une radio arabe certaines personnes saffiliant la science et au prche dclarer que les chrtiens taient nos frres quelle dangereuse parole !
De plus, paralllement au fait quAllah Exalt soit-Il ait interdit lalliance avec les mcrants, ennemis de la croyance islamique, Il a rendu obligatoire le fait de sallier aux croyants et de les aimer. Allah le Trs Haut a dit : Vous n'avez d'autres allis qu'Allah, Son messager, et les croyants qui accomplissent la Salat, s'acquittent de la Zakat, et s'inclinent (devant Allah). Et quiconque prend pour allis Allah, Son messager et les croyants, [russira] car c'est le parti d'Allah qui sera victorieux.
Allah le Trs Haut a aussi dit : Muhammad est le Messager d'Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mcrants, misricordieux entre eux Il a aussi dit : Les croyants ne sont que des frres
Ainsi, les croyants sont des frres en religion et en croyance, aussi loigns soient leurs liens de parent, leurs pays et leurs poques. Allah le Trs Haut a dit : Et [il appartient galement] ceux qui sont venus aprs eux en disant : "Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu' nos frres qui nous ont prcds dans la foi; et ne mets dans nos curs aucune rancur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Trs Misricordieux".
Les croyants donc depuis le dbut de la cration jusqu sa fin, et aussi loigns soient leurs pays et leurs poques sont des frres qui saiment les uns les autres, et dont les anctres sont un modle pour les contemporains. Ils invoquent mutuellement la grce dAllah pour leurs frres, et Lui demandent de leur pardonner.
Il faut savoir que lalliance et le dsaveu prsentent des signes indicateurs :

PREMIÈREMENT : LES SIGNES INDIQUANT LALLIANCE ACCORDÉE AUX MÉCRÉANTS
1) Essayer de leur ressembler dans lhabillement, dans le langage et autres comportements similaires
En effet, essayer de leur ressembler dans lhabillement, le langage et autres, dvoile un amour que lon prouve pour le peuple imit. Cest pourquoi le Prophte (e) a dit : Quiconque essaye de ressembler un peuple fait partie de ce dernier .
Par consquent, il est interdit de tenter de ressembler aux mcrants dans ce qui leur est spcifique, quil sagisse de coutumes, dadorations, dallure ou de comportement, comme le fait de se raser la barbe, de se laisser pousser les moustaches, de prorer dans leur langue sauf en cas de ncessit, de saccoutrer comme ils le font, de manger ou de boire pareillement eux, et autres actes similaires.
2) Rsider dans leurs pays, et ne pas les quitter pour un pays musulman dans le but de fuir pour prserver sa religion
En effet, lmigration dans ce sens et pour ce but est obligatoire pour le musulman. Et rsider dans un pays de incroyance indique une certaine alliance envers les mcrants. Cest la raison pour laquelle Allah a interdit au musulman de rsider parmi les mcrants sil a la possibilit dmigrer. Allah le Trs Haut a dit : Ceux qui ont fait du tort eux mmes, les Anges enlveront leurs mes en disant : "O en tiez-vous ? " ( propos de votre religion) - "Nous tions contraints sur Terre", dirent-ils. Alors les Anges diront : "La Terre d'Allah n'tait-elle pas assez vaste pour vous permettre d'migrer ? " Voil bien ceux dont le refuge est l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! A l'exception des faibles : hommes, femmes et enfants, incapables de se dbrouiller, et qui ne trouvent aucune voie : ceux-l, il se peut qu'Allah donne le pardon. Allah est Clment et Pardonneur.
Ainsi, Allah na accord de circonstances attnuantes personne concernant la rsidence dans un pays de mcrants, exception faite des faibles qui nont pas les moyens dmigrer. Il en est de mme pour ceux dont la rsidence en pays mcrant comporte un bienfait religieux, comme lappel des gens vers Allah et la diffusion de lIslam dans ce pays.

nour ala darb



: 8
:
: 14/03/2008

    

: Alliance et Dsaveu en Islam

   nour ala darb 19, 2008 2:22 am

3) Voyager vers leurs pays dans un but de distraction et de jouissance
Voyager vers un pays mcrant est interdit sauf en cas de ncessit, comme un traitement mdical, le commerce, les tudes dans des filires bnfiques quon ne trouve qu ltranger. Dans ces cas, le voyage est permis mais limit au besoin ncessaire. Par consquent, ds que le besoin arrive son terme, il est alors obligatoire de retourner en pays musulman.
Parmi les conditions pour que ce voyage soit licite, il y a que le musulman manifeste son appartenance religieuse et soit fier de son Islam, tout en sloignant des lieux o le mal prvaut et en tant sur ses gardes concernant les perfidies et ruses des ennemis. De mme, il est permis voire mme obligatoire de voyager vers leurs pays dans un but dappel vers Allah et de diffusion de lIslam.
4) Les aider, les secourir contre les musulmans, faire leur loges et les dfendre
Ce sont des actes annulatifs de lIslam et des causes dapostasie. Nous demandons Allah de nous en protger.
5) Leur accorder des postes au gouvernement, les employer en tant que confidents et conseillers
Allah le Trs Haut a dit : Ô les croyants, ne prenez pas de confidents en dehors de vous-mmes : ils ne failliront pas vous bouleverser. Ils souhaiteraient que vous soyez en difficult. La haine certes s'est manifeste dans leur bouches, mais ce que leurs poitrines cachent est encore plus norme. Nous vous exposons les signes. Si vous pouviez raisonner ! Vous, (Musulmans) vous les aimez, alors qu'ils ne vous aiment pas; et vous avez foi dans le Livre tout entier. Et lorsqu'ils vous rencontrent, ils disent "Nous croyons"; et une fois seuls, de rage contre vous, ils se mordent les doigts. Dis : "Mourrez de votre rage"; en vrit, Allah connat fort bien le contenu des curs. Qu'un bien vous touche, ils s'en affligent. Qu'un mal vous atteigne, ils s'en rjouissent. Mais si vous tes patients et craignez Allah, leur manigance ne vous nuira en rien. Allah sait parfaitement tout ce quils font.
Ces nobles versets dvoilent les sentiments internes des mcrants, la haine intrieure quils vouent aux musulmans, les complots flons et tratres quils fomentent contre eux, le dsir de leur causer dommages et prjudices par tous les moyens et le profit quils tirent de la confiance que les musulmans leur accordent pour dresser des plans de nuisance leur encontre.
LImm Ahmad rapporte les propos suivants dAb Ms Al-Achar quAllah lagre : Je dit un jour Umar quAllah lagre : Jai un scribe chrtien. Il me rpondit : Que tarrive-t-il ? QuAllah te combatte ! Nas-tu pas entendu la parole dAllah le Trs Haut : Ô les croyants ! Ne prenez pas pour allis les Juifs et les Chrtiens; ils sont allis les uns des autres. . Pourquoi nas-tu donc pas pris un scribe monothiste pur (Hanf) ?. Je me justifiais : Ô Commandeur des Croyants ! Je ne fait que profiter de ses services de scribe quant sa religion, cest son affaire. Umar rtorqua : Jamais je ne les honorerais alors quAllah les a humilis. Jamais je ne les estimerais alors quAllah les a mpriss. Jamais je ne les rapprocherais alors quAllah les a loigns.
LImam Ahmad et Muslim rapportent du Prophte (e) quil sortit pour la bataille de Badr. Un homme parmi les polythistes le suivit jusqu le rejoindre en un endroit rocailleux du dsert. Le polythiste lui dit : Je dsire te suivre afin de profiter du butin avec toi . Le Prophte lui demanda : Crois-tu en Allah et Son prophte ? . Lhomme rpondit : Non . Et le Prophte de conclure : Retourne sur tes pas, car jamais je ne demanderais laide dun polythiste .
A partir de ces textes, il apparat clairement quil est interdit daccorder aux mcrants des postes destins aux musulmans, et au moyen desquels ils peuvent sinformer de ltat des musulmans et de leurs donnes confidentielles, et ainsi dresser des stratagmes afin de leur causer prjudice.
Ce genre de situation est dactualit, tant donne la venue des mcrants dans les pays musulmans et en particulier dans le pays des deux rgions sacres que lon emploie en tant quouvriers, chauffeurs, serviteurs ou ducateurs dans les foyers, en les intgrant la famille, ou la socit musulmane.
6) Suivre leurs calendriers, et en particulier ceux qui relatent leurs rites et leurs clbrations comme le calendrier grgorien
Le calendrier grgorien est celui qui adopte la naissance du Messie (e) comme date de dbut. Or ce calendrier est invent de toute pice, et ne fait en aucun cas partie de la religion du Messie (e). Lutilisation de ce calendrier est une forme de participation la clbration de leurs rites et ftes.
Pour viter cela, lorsque les Compagnons quAllah les agre dcidrent de mettre en place un calendrier pour les musulmans du temps du Calife Umar quAllah lagre , ils divergrent des calendriers mcrants et mirent en place un calendrier dbutant la date de lHgire, ce qui prouve lobligation de se diffrencier des mcrants au sujet des calendriers, mais aussi au sujet de toutes les caractristiques qui leurs sont spcifiques. Et cest dAllah que nous recherchons laide.
7) Participer leurs ftes ou leur prparation, leur souhaiter bonnes ftes ou assister leur clbration.
En effet, certains exgtes ont expliqu la parole d Allah Exalt et Glorifi soit Il : Ceux qui ne donnent pas de faux tmoignages par le fait que lune des caractristiques des serviteurs du Tout Misricordieux est de ne pas assister aux ftes des mcrants.
Cool Les couvrir dloges, exalter leur civilisation et leur culture, tre mdus par leur thique et leur savoir-faire, sans prendre en considration leur fausse croyance et leur religion corrompue.
Allah le Trs Haut a dit : Et ne tends point tes yeux vers ce dont Nous avons donn jouissance temporaire certains groupes d'entre eux, comme dcor de la vie prsente, afin de les prouver par cela. Ce qu'Allah fournit (au Paradis) est meilleur et plus durable.
Nanmoins, en aucun cas cela ne signifie que les musulmans ne doivent pas sinvestir dans les causes dacquisition de la force, en sinstruisant des procds de production, de renforcement de lconomie licite ou des mthodes et pratiques militaires. Cest plutt une chose ncessaire. Allah le Trs Haut a dit : Et prparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force .
En outre, ces bienfaits, ressources et lois naturelles sont lorigine destins aux musulmans. Allah le Trs Haut a dit : Dis : "Qui a interdit la parure d'Allah, qu'Il a produite pour Ses serviteurs, ainsi que les bonnes nourritures ? " Dis : "Elles sont destines ceux qui ont la foi, dans cette vie dici-bas , et exclusivement eux au Jour de la Rsurrection."
Il a aussi dit : Et Il vous a assujetti tout ce qui est dans les cieux et sur la Terre, le tout provenant de Lui
Mais aussi : C'est Lui qui a cr pour vous tout ce qui est sur la Terre
Par consquent, le devoir des musulmans est dtre les premiers tirer profit de ces bienfaits et ressources, sans compter sur les mcrants pour les leurs fournir. Il incombe plutt aux musulmans de possder technologies et lieux de production.

nour ala darb



: 8
:
: 14/03/2008

    

: Alliance et Dsaveu en Islam

   nour ala darb 19, 2008 2:23 am

9) Porter leurs noms
Ainsi, certains musulmans donnent leurs enfants garons ou filles des noms trangers, et dlaissent les noms de leurs parents, grands parents et autres noms rpandus dans leur socit. Or le Prophte (e) a dit : Les meilleurs des noms sont Abdullh et Abdur-Rahmn À cause de ces changement de nom, est apparue toute une gnration de musulmans portant des noms trangers, ce qui a engendr une scission entre cette gnration et les gnrations prcdentes, en plus de couper les liens entre les familles qui taient reconnues de part leurs noms spcifiques.
10) Demander Allah de leur pardonner et de leur faire misricorde
Allah a interdit cela lorsquIl dit : Il n'appartient pas au Prophte et aux croyants d'implorer le pardon en faveur des polythistes, fussent-ils des parents, alors qu'il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l'Enfer. . En effet, cela impliquerait de les aimer, et dapprouver la situation dans laquelle ils sont.
11) Le jugement de lIslam sur le fait de recourir aux mcrants dans les emplois, dans le combat, et autres
Dans les emplois : Allah le Trs Haut a dit : Ô les croyants, ne prenez pas de confidents en dehors de vous-mmes : ils ne failliront pas vous bouleverser. Ils souhaiteraient que vous soyez en difficult. La haine certes s'est manifeste dans leur bouches, mais ce que leurs poitrines cachent est encore plus norme.
El Baghw qu'Allah lui fasse misricorde a dit : ne prenez pas de confidents en dehors de vous-mmes signifie : ne prenez pas dallis, ni damis sincres en dehors de vos coreligionnaires. Les confidents dune personne sont ses proches. Puis Allah Le Trs Haut expliqua la raison de linterdiction de les prendre comme confidents, Il dit : ils ne failliront pas vous bouleverser c.--d. : ils ne lsineront devant aucune action qui puisse vous nuire.
Cheikh El Islam Ibn Taymiyya qu'Allah lui fasse misricorde a dit : Les gens dexprience savent bien que ceux qui vivent sous la protection des musulmans, parmi les Juifs, les Chrtiens et les hypocrites, correspondent par courrier avec leur coreligionnaires, afin de les informer de ltat des musulmans et de leurs secrets auxquels ils auraient eu accs. Parmi les vers clbres ce sujet :



Toute inimit peut devenir affection
Sauf celle de ton ennemi dans la religion.
Cest pour cela, et pour dautres raisons, quon leur a interdit davoir des musulmans sous leur responsabilit (c.--d. dans les emplois), et de plus, employer des personnes moins qualifies queux mais suffisantes (parmi les musulmans) est plus bnfique aux musulmans, aussi bien dans leur religion, que dans leurs affaires mondaines, et la petite quantit de licite reoit la bndiction dAllah, alors que la grande quantit dillicite disparat et Allah lanantit. [ rsum de Majm el Fatw (28/646) ]
Il apparat clairement de ce qui prcde :
Quil est interdit daccorder aux mcrants des responsabilits leur permettant davoir le pouvoir sur les musulmans, ou laccs leurs secrets, tel que les prendre comme ministres ou conseillers, car Allah Le Trs Haut dit : ne prenez pas de confidents en dehors de vous-mmes, ils ne failliront pas vous bouleverser . Ou bien encore leurs accorder des postes de la fonction publique dans les tats musulmans.
Quil est autoris de louer leurs services pour certains emplois secondaires, tels que le mtier dclaireur, la construction ddifices, lamnagement des routes, condition quil ny ait pas parmi les musulmans des personnes qualifies pour ces tches. En effet, le Prophte Prire et Salut sur lui et Ab Bakr ont lou les services dune personne de la tribu des Ban El Dayl comme guide et claireur, afin quelle leur indique la route durant leur migration Mdine (lhgire), alors que cette personne tait polythiste.
Quant au combat : Il y a divergence entre les savants sur la question, et lavis authentique est que cest autoris en cas de besoin et de ncessit, si ceux qui lon a recours sont dignes de confiance dans le combat.
Ibn El Qayyim a cit parmi les bnfices du pacte de Hudaybiyya : Parmi cela : avoir recours au polythiste digne de confiance dans le combat est autoris, en cas de ncessit. Lavantage tant quil lui est plus facile de se mlanger lennemi et de lui soutirer des renseignements. Ceci est permis en cas dextrme ncessit, car El Zuhr rapporte le Prophte Prire et Salut sur lui a eu recours certains Juifs durant la bataille de Khaybar qui eut lieu durant lanne 9 de lHgire. De mme, Safwn participa a la bataille de Hunayn, alors quil tait polythiste. Comme exemple dextrme ncessit : si les mcrants sont en plus grand nombre et quon les craint, condition quils choisissent les bonnes dcisions concernant les musulmans. Sinon, sil ny a pas de ncessit, il est interdit de saider dun mcrant, car on ne peut tre labri de sa ruse et de son mal, de part sa nature.
Asuivre......

nour ala darb



: 8
:
: 14/03/2008

    

      

- 

 
: